Newsletter

Pour recevoir la newsletter de la Commune de Hélécine, remplissez le formulaire d'inscription.

Laissez-nous votre adresse mail ainsi qu'un mot de passe qui vous permettra de vous désinscrire à tout moment.

Dès validation du formulaire, vous recevrez automatiquement un message qui vous invitera à vous connecter à la page de confirmation de votre inscription.



Vie politique / informations générales / politique générale et financière

BUDGET 2015 : NOTE DE POLITIQUE GENERALE

Le budget 2015 prévoit, à l'ordinaire des recettes pour un montant de 3.530.287,90 EUROS, et des dépenses pour un montant de 3.530.018,59 EUROS. Il se solde par un résultat positif pour l'exercice 2015 de 269,31 EUROS. Le budget 2015 est donc en diminution, de l'ordre de 7% par rapport à 2014. Cette diminution est principalement due à la cession du réseau d'eau à la SWDE (effective à partir du 01 décembre 2014).

A l'extraordinaire, le budget 2015 se clôture avec des recettes pour un montant global de 429.527,63 EUROS et des dépenses pour un montant global de 514.551,82 EUROS, soit un résultat négatif de 85.024,19 EUROS compensé par des prélèvements et transferts.

Les principales sources de revenus sont les impôts et redevances (à concurrence de 56% du budget global), les fonds (à concurrence de 17,5%) et l'enseignement (à concurrence de 8%). Pour ce qui est des principales dépenses, l'administration couvre 25,3% du budget global, l'éducation populaire et l'enseignement pour 21,5%, la Police pour 7%. Une analyse plus fine démontre que le poste "Personnel" représente 41,8% des dépenses du budget, le fonctionnement 20,6%, et le remboursement de la dette 16,3% (en légère diminution par rapport à 2014). Pour ce qui est du personnel subsidié, on constatera que l'apport des pouvoirs publics dans la prise en charge des missions confiées aux communes grâce à différents appels à projet sollicités par l'administration communale, depuis quelques années, se poursuivra dans la plupart des domaines d'activités couverts.

En 2015, la dette communale s'élèvera à 5.014.306,50 EUROS, soit une diminution de près de 370.000 € par rapport à 2014.

De manière plus ponctuelle, l'augmentation de personnel enregistrée depuis 2009 (conseiller en logement, agent constatateur des infractions environnementales, accueil extra-scolaire) qui se justifiait par les nombreuses missions confiées à notre commune en matière de logement et d'environnement et d'accueil extrascolaire, sera maintenue grâce à l'apport des pouvoirs publics.

Au niveau investissements à l'extraordinaire, les gros projets concernent la rénovation de la maison communale — phase I (125.692,14 € dont 98.427,40 € en subsides), les travaux de rénovation de la place communale en bordure de l'Eglise Saint-Sulpice de Neerheylissem (51.760 € dont 25.000 € en subsides), divers travaux de voiries et trottoirs (pour un montant global de 130.284,02 € dont 65.142,01 € en subsides), des travaux de lutte contre les inondations (pour un montant global de 70.000 €, financés sur fonds propres), et des investissements très limités pour couvrir les besoins impératifs de certains services (matériel informatique, petit matériel pour le service technique, éclairage public, ...). A noter que la part subsidiée représente à ce stade près de 50% du montant global des principaux investissements.

Pour ce qui concerne l'aide sociale, la crise économique que nous vivons toujours actuellement génère des dépenses en matière d'aides sociales importantes qui justifient le maintien d'une dotation communale au CPAS d'un montant de 250.000 €, et ce malgré un transfert dans le secteur privé des postes "titres services" exécuté en 2014.

Le budget 2015 traduit donc la politique de continuité menée depuis maintenant 7 années, en ciblant les investissements importants sur les principaux besoins communaux (sécurité/conformité, sécurité routière, réfection voirie, enseignement,...), en menant une chasse aux subsides dans ces différents domaines pour limiter autant que faire se peut l'impact budgétaire, et dès lors ne pas alourdir la dette communale, en menant également une politique de contrôle stricte des principales dépenses à la fois au niveau du personnel (une part importante du personnel est subsidiée et des agents admis à la retraite n'ont pas été remplacés) et au niveau des principaux services communaux (les frais de fonctionnement ont encore été réduits).


Rudi CLOOTS
Bourgmestre de Hélécine