Commune de Hélécine

Newsletter

Pour recevoir la newsletter de la Commune de Hélécine, remplissez le formulaire d'inscription.

Laissez-nous votre adresse mail ainsi qu'un mot de passe qui vous permettra de vous désinscrire à tout moment.

Dès validation du formulaire, vous recevrez automatiquement un message qui vous invitera à vous connecter à la page de confirmation de votre inscription.



Actualités

A la une..

FIN DES TRAVAUX D'EPURATION AU PRINTEMPS 2013

27 JUIN 2011

Les travaux de construction de la station d'épuration d'Hélécine commenceront le 16 août prochain. La pose du collecteur est en cours.

La station d'épuration d'Hélécine devrait être opérationnelle au printemps 2013. Pour que ce soit effectivement le cas, le constructeur, Duchêne de Strée, devra respecter les délais de 200 jours ouvrables hors intempéries pour le volet travaux et de 90 jours ouvrables supplémentaires pour le volet mise en service.

La station d'épuration d'Hélécine deviendra alors la 37e du réseau géré par l'Intercommunale du Brabant wallon (IBW).

La station sera située rue d'Aardevoor à Hélécine et permettra l'assainissement des eaux usées de la vallée de la Petite Gette comprenant l'ensemble des localités suivantes : Neerheylissem, Opheylissem, Hélécine, Hampteau, Libertange, Linsmeau, Pellaines et Racour. Elle nettoiera donc les eaux de l'équivalent de 6 000 habitants.

Conformément à la demande de la Commune d'Hélécine, l'IBW a veillé à ce que la station d'épuration s'intègre bien dans le paysage. Le bâtiment technique et administratif sera ainsi bardé de bois de cèdre. L'ensemble de la construction de la station d'épuration coûtera 3,6 millions €.

Des travaux sont toutefois déjà en cours à Hélécine puisque, pour acheminer les eaux usées des réseaux d'égouttage à la station d'épuration, deux tronçons de collecteurs seront nécessaires. Les travaux du premier collecteur ont commencé en août 2009. Ils devraient se terminer début 2012. Près de 70 % du collecteur est déjà posé. Il longe la Petite Gette depuis la station de pompage à construire à hauteur du domaine provincial d'Hélécine jusqu'à la future station d'épuration, en passant par le centre d'Hélécine et le village de Neerheylissem. Coût des travaux : 5,8 millions €.

Les travaux de pose du second collecteur viennent de débuter en mars 2011. Ils devraient être finis au terme de 2012. Ce collecteur longera la Petite Gette depuis les villages de Racour et Pellaines jusqu'à la station de pompage du Domaine d'Hélécine en passant par Linsmeau et Libertange. Le coût de ce second collecteur ? 5,3 millions €.

SUCCES POUR L'OPERATION WEEK-END BIENVENUE A HELECINE !

22 JUIN 2011

Le Week-End Bienvenuea permis de découvrir l'histoire d'Hélécine et de rencontrer ses artisans, ses artistes, mais aussi ses collectionneurs.

Des peintres, des céramistes et plein d'autres artistes... Le public a fait connaissance le week-end dernier avec des Hélécinois souvent hors du commun et qui ne se dévoilent que rarement. Deux collectionneurs ont aussi attiré la curiosité, Freddy Kaison et ses lampes à souder et Martine Renson et ses poupées.

Freddy Kaisin collectionne les lampes à souder depuis plus de vingt ans : « Depuis ma jeunesse, j'étais collectionneur dans l'âme. Je collectionnais un peu de tout. Un jour, Freddy Dorange, l'historien du domaine provincial, m'a montré une lampe à souder au gaz. Il m'a dit que ces lampes avaient disparu pour faire place à des lampes à souder au naphte ou à l'essence rectifiée. Cela a fait tilt dans mon esprit et j'ai décidé de collectionner ces lampes à souder au gaz. J'ai sillonné de nombreuses brocantes et ma collection a rapidement grandi. J'en possède aujourd'hui plus de deux cents dont certaines sont uniques avec leurs parties chauffantes en laiton et leurs soupapes ou poinçons de sécurité.»

Aujourd'hui, la collection de Freddy ne peut devenir plus imposante : « Ces lampes deviennent rares sur le marché et sont hors de prix. De plus, je ne connais aucun autre collectionneur de lampes à souder que moi-même. Difficile donc d'échanger mes doubles... »

Ceux qui n'auraient pas pu découvrir ces pièces uniques lors du week-end peuvent toujours le faire en contactant Freddy Kaisin au 019 65 56 36.

Martine Renson, elle, est une amoureuse des poupées. Elle a commencé sa collection avec celles en porcelaine de sa maman. Sa plus ancienne est une poupée bébé noire Armand Marseille datant du début du XXe siècle. Sa collection comprend des poupées avec tête en porcelaine, des poupées en celluloïd, des poupées en rhodoïd (carton amélioré), en caoutchouc, en tissu, en bois, en vinyle... de marques belges aujourd'hui disparues comme Chantrain, De Fuisseaux, Unica, Ernest Villain, Wathelet. Sa collection de poupées allemandes est aussi impressionnante.

« J'ai au moins deux cents poupées rares. Aujourd'hui, j'ai pourtant bien du mal pour encore en trouver. De temps à autre, j'en trouve une en brocante qui vient d'un fond de grenier. Je voudrais encore manifester mon amour des poupées en écrivant un livre sur l'histoire de ces dernières depuis leur apparition jusqu'à nos jours. »

Comme Freddy Kaisin, Martine Renson se fera un plaisir de vous accueillir chez elle pour montrer ses petites merveilles (019 65 55 34).¦

Première page Précédent Suivant Dernière page
Enregistrements 339 à 340 sur 350