Commune de Hélécine

Newsletter

Pour recevoir la newsletter de la Commune de Hélécine, remplissez le formulaire d'inscription.

Laissez-nous votre adresse mail ainsi qu'un mot de passe qui vous permettra de vous désinscrire à tout moment.

Dès validation du formulaire, vous recevrez automatiquement un message qui vous invitera à vous connecter à la page de confirmation de votre inscription.



Actualités

A la une..

LE MUSEE ARMAND PELLEGRIN RECONNU PAR LA COMMUNAUTE FRANCAISE !

06 SEPTEMBRE 2011

Avec la reconnaissance de la Communauté française, le musée Armand Pellegrin d'Hélécine assure son avenir.

« Il est temps pour moi, à 86 ans, de transmettre ce que je sais. » La reconnaissance du musée Armand Pellegrin par la Communauté française est donc une aubaine pour son conservateur au long cours, Maurice Dewolf. Celui-ci recevra, très vite, l'aide d'un licencié en histoire payé par la Communauté. Cette personne viendra s'ajouter aux quatre mi-temps qui composent actuellement l'équipe du musée hélécinois. La transmission de savoir pourra donc avoir lieu.

Car pour le moment, le conservateur détient, par la force des choses, des secrets : « Il y a des objets dans le musée dont je suis le seul à connaître l'utilité. Vous seriez bien incapable de me dire à quoi ils servent. »

D'objets, le musée Pellegrin en est plein. Un peu trop même. « Le musée est assez touffu, affirme Maurice Dewolf lui-même. Je vais avoir, dans la quinzaine, deux personnes de la Communauté française qui vont venir voir le musée et me dire comment il est possible de l'éclaircir. »

Mais pour l'éclaircir, il va falloir faire de la place. Et, donc, trouver un endroit où stocker le matériel qui n'est pas exposé. Une annexe au musée sera construite à cet effet grâce aux subsides promis par la Communauté française : trois fois 20 000 € ces trois prochaines années.

Maurice Dewolf espère que le musée Pellegrin pourra accueillir davantage de visiteurs grâce à la reconnaissance et l'éclaircissement qui lui sera apporté. Entre 25 000 et 30 000 personnes visitent chaque année le musée fondé par Armand Pellegrin et Maurice Dewolf en 1934.¦

Le musée Armand Pellegrin abrite des collections qui illustrent le folklore et l'histoire de la localité et de la région. Il possède dix salles consacrées à l'école d'autrefois, au travail du lin, aux vieux métiers, à la dynastie, aux armes, à la patrie, à un ancien café et un magasin, à la cuisine ancienne, aux rites et aux étapes de la vie. Sans oublier une collection de boîtes à biscuits.

Le musée est ouvert du mardi au vendredi, de 9 h 30 à 12 h et de 13 h à 17 h ; le samedi, de 14 h à 18 h ; et le dimanche, de 14 h à 18 h. Visites sur rendez-vous sont possibles pour les groupes.

Rue du Moulin, 15 à Opheylissem. 019 65 69 90

 

 

COMPLEXE SPORTIF COMMUNAL - LES TRAVAUX DE POSE DU NOUVEAU REVÊTEMENT ONT DEBUTE !

06 SEPTEMBRE 2011

Les travaux de pose d'un nouveau revêtement au complexe sportif communal ont débuté. Tout sera terminé pour le 20 septembre.

La firme Resifloor de Limal a débuté les travaux de la pose d'un nouveau revêtement dans la salle des sports du complexe communal du Brouc. Le bourgmestre Rudi Cloots est évidemment heureux pour ses sportifs : « Nos sportifs vont pouvoir retrouver leur salle. C'est surtout crucial pour le basket et le volley qui jouent en compétition. Le remplacement de l'ancien revêtement en parquet était indispensable car il avait subi des dégâts irréparables à la suite des inondations. Mais leur attente aura été bénéfique car ils disposeront dorénavant d'un revêtement au top. »

C'est le directeur de Resifloor Jean-Luc Niset qui dirige en personne les travaux : « Il s'agit d'un revêtement en polyuréthane. Le premier travail consiste à poncer le béton de l'aire de jeu pour qu'il soit vraiment bien plane. Ensuite, ce sera la pose d'un feutre sur lequel il faudra couler une résine. Pour ce travail, 5 à 7 personnes seront au boulot chaque jour jusqu'au 15 septembre. Sauf ennuis, bien improbables, les travaux seront terminés le jeudi 15 septembre. Les 19 et 20 septembre, le traçage des lignes aura lieu. La salle sera alors définitivement opérationnelle. »

Tous ces travaux coûteront 105 000 euros plus TVA. Mais qui payera la note ? Le bourgmestre Rudi Cloots est formel : « Pas la commune mais bien nos assurances. Ces dernières sont d'accord et ont d'ailleurs déjà acquitté un acompte de 50 000 euros à la firme responsable des travaux. »

L'optimisme règne du côté communal puisqu'un souper spaghetti (vendredi 16 septembre à 18 h 30) et une brocante (dimanche 18 septembre de 8 à 18 h 30) de réouverture du complexe sportif ont déjà été programmés. Les réservations pour le souper et des emplacements pour la brocante se font en téléphonant au 0475/712172.

Première page Précédent Suivant Dernière page
Enregistrements 317 à 318 sur 339