Commune de Hélécine

Newsletter

Pour recevoir la newsletter de la Commune de Hélécine, remplissez le formulaire d'inscription.

Laissez-nous votre adresse mail ainsi qu'un mot de passe qui vous permettra de vous désinscrire à tout moment.

Dès validation du formulaire, vous recevrez automatiquement un message qui vous invitera à vous connecter à la page de confirmation de votre inscription.



LE BUSARD ST-MARTIN EMPECHE L'IMPLANTATION DE 4 EOLIENNES A HELECINE

12 JANVIER 2011

Le permis octroyé pour les éolienns le long de la E 40 ne plaît pas à toutes les communes concernées. Sur Hélécine, le projet a été sérieusement revu à la baisse :une éolienne au lieu de cinq. À cause du busard Saint-Martin.

Le dossier financé par Electrabel, Infrabel et des Communes flamandes, a connu une avancée significative la semaine dernière avec l'octroi du permis par le ministre Henry pour les neuf éoliennes situées sur le territoire wallon. La Flandre avait déjà octroyé son permis il y a quelques mois.

A Hélécine, le projet a été sérieusement revu à la baisse :une éolienne au lieu de cinq. À cause du busard Saint-Martin !

Il est en voie de disparition et doit donc être protégé, c'est pourquoi il aura retenu toute l'attention du ministre régional wallon Philippe Henry. C'est en effet à cause de ce petit rapace que le ministre Écolo n'a octroyé le permis d'urbanisme que pour une des cinq éoliennes projetées sur le territoire d'Hélécine.

De l'autre côté de la E40

« C'est quand même une surprise même si finalement, nous avions nous aussi remis un avis défavorable », commente le bourgmestre d'Hélécine. Rudi Cloots et ses échevins n'ont pas eu la même sensibilité vis-à-vis du busard. Non pas qu'ils se foutent de l'oiseau mais simplement parce qu'ils estimaient qu'une alternative plus correcte devait s'envisager pour l'implantation.

« Nous estimions qu'il était préférable de les implanter de l'autre côté de la E40. Les raisons étaient environnementales et paysagères, ajoute le bourgmestre d'Hélécine. Electrabel avait même imaginé que l'on déplace artificiellement la zone de chasse du busard. Manifestement, cette option n'a pas été retenue. »

Le collège communal d'Hélécine avait également émis un avis favorable à propos de la cinquième éolienne.

De là à dire qu'Hélécine réfléchit à un recours devant le Conseil d'État, il y a un pas que Rudy Cloots ne franchit pas : « Aller devant le Conseil d'État, c'est très coûteux. Mais je pense qu'on va plutôt se concerter avec les trois autres Communes concernées par ce projet. »

Orp-Jauche : « Nous étions d'accord »

Du côté d'Orp-Jauche, le ton est différent. Tout d'abord, la commune n'est visée que pour une seule éolienne. À un bout de la commune où, manifestement, aucune nuisance n'est à craindre : « Nous avions réalisé une enquête publique et aucune plainte n'a été actée. Dès lors, nous n'avons pas vu de raison à remettre un avis défavorable. Et puis les éoliennes sont importantes pour le développement des énergies durables », résume l'échevin Pierre Sondag.